1943-1945 Marcel Foullonneau Nuremberg

 

Marcel Foullonneau à Nuremberg

1943-1945

En 1943,le gouvernement du Reich, en accord avec le gouvernement de Vichy, a décidé que tous les jeunes Français nés en 1922 seraient envoyés en Allemagne pour remplacer les jeunes Allemands qui étaient sur le front.

Selon un cadre commémoratif qui a été remis aux jeunes Français à leur retour en France, Marcel a passé deux années à Nuremberg .Il travaillait dans une usine.Ce cadre trouvé à Virson est chez Jean Pierre.

Le cadre mentionne qu'il fut "déporté" STO du 15 Juin 1943 et libéré le 17 Mai 1945 soit 9 jours après l’armistice du 8 mai 1945.(voir lettres et cadres scan du 28 janvier 2013).Plusieurs jeunes de Forges,Virson,Saint Christophe et Aigrefeuille furent envoyés de force en Allemagne.

Jean Pierre Rouhaud qui est le porte drapeau des STO lors des commémorations qui ont lieu à Ferrières au mois de Septembre m'a envoyé des photos où l'on peut voir Marcel Ligneron de Saint Christophe,son père Guy et Gabriel Caille.

Dans le bulletin "Aigrefeuille et son histoire" N° 117 du mois d'Avril 2014 Jean Pierre Rouhaud a publié une page de photos (page 21).La photo du groupe oû figurent André Bernard,Georges Etié André Guérin et Marcel Foullonneau est celle-ci.

En octobre 2013 les lettres et les photos que tonton Marcel envoyait de Nuremberg à ses parents à Puydrouard ont été scannées.Les originaux de ces lettres qui avaient été rapportées de la maison de Puydrouard en 1977 et que nous avions à Tesson ont été remis à Lili.Les photos que Lili a trouvé dans la maison de Virson sont dans ce même dossier.Un petit dictionnaire Français Allemand ainsi qu'un tout petit livret rouge montrant des projets monumentaux de bâtiments à Nuremberg ont aussi été scannés.Ces constructions n'ont jamais vu le jour.

 


 

Histoire d'une période noire

Drapeau

Bien que Vichy ait pris l'engagement de faire rechercher avant le 25 janvier 1943 37.000 réfractaires de la métallurgie, Saückel adresse une circulaire : "On peut en France faire pression et employer des mesures plus sévères dans le but de se procurer de la main d'oeuvre". Le 10 janvier, à Paris, il réclame avant le 15 mars l'envoi de 250.000 ouvriers dont 150.000 spécialisés. Une circulaire du 2 février exige des préfets un recensement général des Français nés entre le 1er janvier 1912 et le 31 décembre 1921

Le 15 février, le Conseil des Ministres décida :

"En application de la loi du 4 septembre 1942, de créer un Service du Travail Obligatoire... pour mettre un terme à l'inégalité choquante qui faisait peser seulement sur les ouvriers des charges qui doivent être équitablement réparties sur tous les Français, quelle que soit leur catégorie sociale... ce texte législatif rend le Service du Travail Obligatoire aux champs, à l'usine, à l'atelier pour tous les jeunes gens nés entre le 1er janvier 1920 et le 31 décembre 1922". loi du 16 février 1943

 

Clic sur l'affiche pour lire la suite à ce sujet

Sto

 

ASSOCIATION

Association pour la Mémoire de la Déportation du Travail Forcé - 6, Rue St Marc 75002 PARIS

 

Un livre concernant les Français requis en Allemagne nazie par Patrice Arnaud

Livre sto patrice arnaud

Information de Jean Pierre Rouhaud membre du bureau de l'AMDTF Publié le 18 Juillet 2014

Clic ci dessous pour retour à la page d'accueil

Stylo 1

FIN.