L'usine du Magnou

 

L'usine du Magnou à Forges

 

Accident ou Attentat ?

L’explosion de la distillerie de Forges d’Aunis (Usine du Magnou)

nuit du 16 au 17 Mars 1934.

 

 

Dans son livre publié en 2009, Raymond Soubilleau consacre un douzaine de pages à l’usine du Magnou.(Pages 40 à 52). Cette page a pour but de faire connaître ce que Mr Soubilleau a écrit sur l’histoire de la distillerie du Magnou. Dans un article de l’Hebdo17 paru en Mai 1999 plusieurs personnes évoquent l’explosion de l’usine en 1934.Leurs témoignages figurent à la fin de ce livret.

 

La première usine de production d’alcool de betteraves fut construite à Forges par Eugène Charron en 1882 dans les environs du cimetière actuel. D’autres distilleries virent le jour à Aigrefeuille, Anais, Chambon, St Rogatien et La Jarrie.

 

 En 1890 Eugène Charron s’associe à Mr Bonneau, un industriel de Rochefort et la construction d’une nouvelle usine est décidée au Magnou. La production s’est arrêtée en 1959-1960.

 

Avec la distillerie du Magnou construite en 1891 Forges et Puydrouard avaient déjà un pied dans le monde industriel. A Forges et à Puydrouard il y avait une « atmosphère » de village non strictement rural : Les concerts de l’harmonie municipale, les épiceries, les cafés, les premières séances de cinéma après la construction de la salle des fêtes en 1927 et le feu d’artifice du 14 Juillet. Chaque jour à midi , la puissante sirène de l’usine marquait l’heure de la pause du déjeuner.Quand une personne disait qu’il travaillait « à l’usine » on n’avait pas besoin de préciser laquelle puisque c’était la seule usine du canton. On savait tout de suite que c’était au Magnou.

 

 L’importance économique et sociale de cette usine pour Forges et toutes les communes alentour était grande. On observe que sur les cartes postales « multi vues », l’usine du Magnou figure presque toujours à côté du monument aux morts de 14-18 ,de l’église et de la salle des fêtes.

CLIC SUR LA PHOTO POUR LIRE LE TEXTE

 

Clic pour site magnou 1